Égalité filles-garçons
et lutte contre l’homophobie

Concours et événements

La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB), mobilisée pour favoriser l’accès des femmes aux métiers du bâtiment, organise chaque année un concours de photographies ouvert à des élèves de troisième.

Le concours des Olympes de la parole est organisé tous les ans par l’AFFDU (association française des femmes diplômées des universités). Il s’adresse aux classes de l’école élémentaire, du collège et du lycée (général, technologique, professionnel et agricole).

L’association Télédebout organise la sixième édition du concours « Buzzons contre le sexisme », qui vise à la réalisation d’une vidéo, documentaire ou fictionnelle, mettant en scène les situations les plus quotidiennes de discrimination et d’inégalité entre filles et garçons, femmes et hommes.

Les Éditions Talents Hauts, soutenues par les huit DSDEN franciliennes, en partenariat avec la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité d’Île-de-France et le conseil régional d’Île-de-France, proposent à toutes les classes de CP et CE1 des académies de Paris, Créteil, Versailles, un concours d’écriture.

La Fondation de France a lancé l’appel à projets 2017 pour son programme « Allez les filles ! », qui porte sur la pratique physique et sportive, facteur de développement pour les jeunes filles et les jeunes femmes des territoires sensible ou isolés.

Le Prix Science Factor vise à faire émerger des idées et projets d’innovation citoyens (utiles à la société et à l’environnement) en prenant appui sur les réseaux sociaux. Science Factor propose aux jeunes (de la sixième à la terminale) de construire en équipe (4 participants maximum, pilotés par une fille), un projet scientifique ou technique innovant, une invention ayant un impact positif clairement démontré au niveau sociétal, économique ou environnemental.

Le 24 novembre 2016 les associations « UPSTI » et « Elles bougent » organisent la 4e édition de la « journée des sciences de l’ingénieur au féminin ». Six établissements de l’académie de Créteil participent.

Parce que le mariage forcé est une violence qui va à l’encontre de la dignité et du respect de la personne humaine, l’association Voix de femmes a lancé sa campagne « STOP Mariage forcé ! » 2016.

Le ministère de la justice propose, sur le site stop-discrimination.gouv.fr, de créer votre propre affiche sur le thème de la lutte contre les discriminations. L’occasion d’exprimer votre refus des discriminations, notamment à l’égard des femmes, tout en faisant preuve de créativité !
http://stop-discrimination.gouv.fr/creer-mon-affiche

En 2015-2016, le ministère mène une nouvelle campagne de prévention de l’homophobie dans les établissements du secon d degré. Celle-ci s’adresse non seulement aus victimes d’actes violents ou discriminatoires commus du fait de leur orientation ou de leur identité sexuelle, que celle-ci soit réelle ou supposée, mais aussi aux auteurs de ces actes et témoins de leurs agissements.

Chimène compagnie présentera à Paris, du 21 octobre au 5 décembre 2015, au théâtre du Lucernaire (6e), le spectacle Tabou, destiné à susciter une réflexion sur le viol et sur les violences faites aux femmes.

Pour réduire la sous-représentation des femmes dans les carrières scientifiques, la Fondation L’Oréal propose d’une part, tout au long de l’année, des interventions auprès des lycéennes et des lycéens, organise d’autre part, le 30 septembre 2015, des ateliers destinés aux équipes pédagogiques.

Jusqu’au 1er novembre 2015, l’Observatoire de Paris accueille sur les grilles de son jardin parisien une exposition photographique de l’agence de photojournalisme Sipa Press intitulée « Space Girl Space Women » et réalisée, aux quatre coins du monde, par des femmes reporters.

L’association Télédebout organise la cinquième édition du concours « Buzzons contre le sexisme », qui vise à la réalisation d’une vidéo, documentaire ou fictionnelle, mettant en scène les situations les plus quotidiennes de discrimination et d’inégalité entre filles et garçons, femmes et hommes.

Destiné aux lycéennes d’Île-de-France, le nouveau concours « Elles de sciences » est ouvert depuis le 1er décembre 2014. S’inscrivant dans la dynamique du Prix de la vocation scientifique et technique, qui a été remis jusqu’en 2013, il vise à diversifier les choix d’orientation scolaires et professionnels des jeunes filles et à encourager leur engagement dans des filières et des carrières scientifiques ou techniques.

Parce que le mariage forcé est une violence qui va à l’encontre de la dignité et du respect de la personne humaine, l’association Voix de femmes a lancé, le 1er juillet 2015, la campagne « STOP Mariage forcé ! » en présence de Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des droits des femmes.

On ne naît pas scientifique, on le devient !
Composée de 145 portraits sonores de femmes scientifiques de toute la France, l’exposition Infinités Plurielles, réalisée par Marie-Hélène Le Ny et produite par le ministère dans le cadre de sa feuille de route 2013 relative à l’égalité entre les femmes et les hommes, sera présentée du 19 au 31 mai 2015 à l’Orangerie du Sénat, dans le jardin du Luxembourg.

La Fondation de France a lancé l’appel à projets 2015 pour son programme « Allez les filles ! », qui porte sur la pratique physique et sportive, facteur de développement pour les jeunes filles et les jeunes femmes des territoires sensible ou isolés.

À l’occasion de la 3e semaine de sensibilisation à l’entrepreneuriat féminin, organisée du 9 au 14 mars 2015 et soutenue par le ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et par le ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique, des entrepreneures sont venues partager leur expérience avec les élèves des collèges, des lycées et des établissements d’enseignement supérieur.

La SNCF a organisé le 25 novembre 2014 son troisième « Girls’ Day » pour sensibiliser les lycéennes et les collégiennes à ses métiers à dominante technique afin de « voir au-delà des stéréotypes de genre ».

Les Éditions Talents Hauts, soutenues par les huit DSDEN franciliennes, en partenariat avec la délégation régionale aux droits
des femmes et à l’égalité d’Île-de-France et le conseil régional d’Île-de-France, proposent à toutes les classes de CP et CE1 des académies de Paris, Créteil, Versailles, pour l’année scolaire 2014-2015, un concours d’écriture.

Le concours des Olympes de la parole est organisé tous les ans par l’AFFDU (association française des femmes diplômées des universités). Il s’adresse aux classes de l’école élémentaire, du collège et du lycée (général, technologique, professionnel et agricole).

Depuis 2011, IMS-Entreprendre pour la cité a pour objectif, avec le programme « Déployons nos elles », de faire découvrir des « métiers d’homme » à des jeunes filles afin de « lutter contre les stéréotypes dès les choix d’orientation ».

La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB), mobilisée pour favoriser l’accès des femmes aux métiers du bâtiment, organise chaque année un concours de photographies ouvert à des élèves de troisième.

L’association Réussir l’égalité femmes-hommes (REFH) propose une action de sensibilisation à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF).