Égalité filles-garçons
et lutte contre l’homophobie

ONG Soroptimist international/Film débat

30 / 11 / 2021


ONG "


Cette ONG visent : “L’éducation des femmes et des filles” et “La lutte contre les violences à l’égard des femmes et des filles” (cf. brochure de présentation du SI France en pièce jointe).
Chaque année, est organisée une “Opération nationale cinéma” ayant pour cible selon le film projeté, le grand public en salle de cinéma ou bien un public ciblé dans des espaces particuliers.
Cette année, pour notre 8ème édition, le Soroptimist International France a choisi de projeter le film “Made in Bangladesh”. Le public ciblé est celui de jeunes lycéens en milieu scolaire.

Comme nous le savons toutes, grâce à ses ouvrières du textile, le Bangladesh est devenu en quelques années l’un des "ateliers de confection" de la planète, répondant à l’appétit insatiable des consommateurs occidentaux, aiguillonnés par les grandes marques, pour ce qu’il est désormais convenu d’appeller la "fast fashion".

Dans son film au titre évocateur, “Made in Bangladesh”, Rubaiyat Hossain brosse un tableau édifiant de la vie de ces ouvrières, entre oppression économique et domination patriarcale.
Mais la cinéaste se défie de tout manichéisme et de tout misérabilisme : si elles souffrent de conditions difficiles et de salaires indignes, les Bangladaises ont également trouvé dans le travail salarié un chemin vers l’émancipation.
À travers la trajectoire de son héroïne, la cinéaste a ainsi choisi de montrer l’espoir : celui que la mobilisation ou la solidarité des travailleuses permettra de faire changer les choses.


D’un point de vue pédagogique, “Made in Bangladesh” offre une étude de cas très utile pour aborder les programmes de Géographie de Lycée, dans lesquels la mondialisation occupe une place importante :


- la diversité croissante des espaces de production dans le monde
- le fonctionnement de la mondialisation
- les dynamiques géographiques de la mondialisation, en particulier dans l’Asie du Sud et de l’Est
- les enjeux de la croissance

Mais le film permet aussi de travailler sur l’égalité femmes-hommes et contribue à déconstruire les stéréotypes de la société.
Il rejoint ainsi l’un des objectifs de l’institution scolaire : transmettre une culture de l’égalité et du respect mutuel.
L’école est un lieu d’éducation à la mixité où l’égalité entre les filles et les garçons.


Pour emprunter le film en établissement :


envoyer un mail à la mission

 

Documents

  • 2020_brochure_si_france.pdf
  • 19 / 10 / 2021
  • made_in_bangladesh_-_dossier_de_presse.pdf
  • 19 / 10 / 2021
  • made_in_bangladesh_-_dossier_pedagogique.pdf
  • 19 / 10 / 2021