Égalité filles-garçons
et lutte contre l’homophobie

Rôle des référents et référentes « égalité filles-garçons » dans les établissements scolaires (courrier DGESCO du 3 octobre 2018)

19 / 10 / 2018


L’égalité entre les femmes et les hommes a été déclarée grande cause du quinquennat 2017-2022 ; dans ce cadre, le gouvernement a notamment annoncé la mise en place de « référents égalité filles-garçons » dans les établissements scolaires du second degré. Il peut s’agir d’une seule personne ou d’un binôme (personnel enseignant – personnel d’éducation).


Leur rôle sera de diffuser au quotidien une culture de l’égalité entre les hommes et les femmes, les filles et les garçons, en s’appuyant sur toutes les situations éducatives et pédagogiques. À l’échelle de l’établissement, il s’agira de développer des actions de prévention et d’éducation à l’égalité en direction des élèves, en s’appuyant sur les partenaires locaux et les instances (conseils de vie, comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté). Ces actions peuvent s’inscrire dans le cadre de journées de mobilisation (8 mars, 25 novembre, etc.) ou d’opérations thématiques (journée de lutte contre le harcèlement, semaines de l’orientation, etc.).


Leur mission sera également d’améliorer la prise en compte des violences sexistes, leur prévention (notamment à travers l’éducation à la sexualité), leur signalement, l’accompagnement des élèves victimes et le développement de mesures éducatives en direction des élèves à l’origine de ces violences.


Contribuant à la sensibilisation et à l’information de l’ensemble de la communauté éducative sur les enjeux d’une éducation sans stéréotypes de sexe et sur la lutte contre les discriminations liées au genre, les référents et référentes pourront engager le dialogue avec les familles et, par ailleurs, travailler en collaboration avec d’autres personnels sur les questions d’orientation, de lutte contre le harcèlement et cyber-harcèlement, ou encore de lutte contre les LGBTphobies (celles-ci se fondant notamment sur la perpétuation des stéréotypes sexistes).