Égalité filles-garçons
et lutte contre l’homophobie

Construire l’égalité des sexes DUBET DURU-BELLAT septembre 2015

15 / 11 / 2015


« La question des inégalités entre les filles et les garçons à l’école met en cause notre conception de l’égalité : nous semblons incapables de réduire le fossé entre l’égalité des chances, a priori réalisée, et l’égalité des résultats. Non seulement les "résultats" - acquis,, diplômes - restent inégaux, mais la configuration de ces inégalités est intrigante : aujourd’hui, les filles font des études plus longues que les garçons, notamment parce qu’elles rencontrent moins de difficultés en début de scolarité, et elles se montrent plus à l’aise avec l’écrit, ce qui n’est pas un avantage mineur ! Mais on peut aussi souligner une (légère) infériorité des filles dans les disciplines scientifiques et leur sous-représentation dans les métiers industriels ainsi que dans les professions scientifiques de haut niveau, avec à la clé des salaires plus faibles. »